Pour que vous ayez le moins de mauvaise surprise possible, quelques questions, parmi d’autres,  sont à étudier :

1. mon terrain est –il accessible aux camions de livraison ? en cas de problème (stabilité, obstacles : arbres, lignes électriques, …) le fournisseur  pourra utiliser une grue plus importante pour ‘jeter’ les modules depuis une zone plus éloignée, mais de quelques mètres seulement.

2. Mon terrain est-il suffisamment stable pour recevoir un bâtiment modulaire ?  ceux-ci sont bien moins lourds que les bâtiments en béton – il faut tout de même une certaine portance du terrain pour que le bâtiment ne se déforme pas.

3.Quel type de maçonnerie prévoir ?  en général des plots et/ou longrines (petit muret) sont suffisant – demandez à votre fournisseur de bâtiment modulaire un schéma de principe de maçonnerie et contactez un maçon ou une entreprise de génie civil qui pourra vous indiquer son devis

Les bâtiments modulaires, sont soumis, comme tous  les bâtiments (en béton et parpaings),  à demande de permis de construire.

Que ce soit à l’achat  ou à la location vous devez, pour moins de 20 m², demander une autorisation de travaux même pour un module et pour plus de 20 m², déposer une demande de permis de construire (40 m² s’il s’agit d’une extension d’un existant en dur ou en préfabriqué)

Pour cela les bâtiments modulaires respectent la réglementation en vigueur ; en particulier les prescriptions liées au grenelle le de l’environnement, qui se traduisent, pour le bâtiment à travers la règlementation thermique RT2012.

Donc, même à la location vous devez demander une autorisation de travaux ou déposer une demande de permis de construire pour vos bureaux modulaires ou une classe préfabriquée.

Les bâtiments modulaires sont souvent perçus comme des installations provisoires. Ceci est sans doute dû à l’image des bungalows de chantier que l’on voit souvent dès qu’un ouvrage d’art important est réalisé.

Il est important de savoir que plus de 70% des bâtiments modulaires sont définitifs !  Nous avons maintenant plus de 50 ans de recul sur l’utilisation des constructions modulaires et un bâtiment bien conçu (en particulier avec de l’acier galvanisé) n’a pas de raison de se dégrader.

A ce titre, les bâtiments modulaires sont soumis à permis de construire et respectent les normes en vigueur (règlementation RT2012 ; accessibilité handicapés, …). On utilise des bureaux préfabriqués, des classes modulaires, des locaux sociaux également préfabriqués.

Bâtiment préfabriqué définitif:

Dans les années 60 de nombreux bâtiments préfabriqués ont été montés pour être utilisés en salles de classes, en salles des fêtes…

Ces bâtiments, pour la plus part ont été fabriqués avec un peu ou beaucoup d’amiante.  Par ailleurs, pour la majorité d’entre eux ils ont mail vieillis et sont peu isolés.

Ils sont maintenant remplacés par les bâtiments modulaires : assemblages de parallélépipèdes rectangles, avec ossatures en acier galvanisé et montage de panneaux sandwich, menuiseries, plancher, plafond isolé et toiture.  D’une fabrication rapide et d’une mise en place facile, les bâtiments modulaires viennent petit à petit remplacer les ‘préfas’ pour un meilleur confort des utilisateurs.

Avant:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages